Quelles infos pour quel journalisme?

Dans notre précédent article nous avons décrit dans les grandes lignes la profession du journaliste et évoqué la distinction entre publicitaire et journaliste.

Sachant que le journaliste pratique, la plupart du temps, son métier par passion, qu’il déteste être utilisé comme faire-valoir, qu’il n’est pas là pour promouvoir une entreprise ou un produit et qu’il tient à sa liberté d’expression, il s’agit pour l’entrepreneur de trouver les informations susceptibles d’intéresser le journaliste. Dans cet article, nous allons décrire le paysage médiatique actuel et commencer à aborder quelques règles journalistiques simples qui l’aideront dans cette démarche.

Journalisme multiple


Trouver ce qui va retenir l’attention du professionnel des médias est loin d’être simple, car il y a une multitude de journalisme et les sujets qui l’intéresseront seront différents selon le type du média pour lequel il travaille, sa ligne éditoriale et sa spécialisation. Sans compter que chaque journaliste a ses propres intérêts qui le pousse davantage vers une thématique plutôt qu’une autre. 

Dès lors, il s'agit donc de comprendre quels sont les grandes tendances du paysage médiatique et de voir quel type d'informations intéressera quel média. Car le lecteur d'un quotidien grand public ne sera pas le même que celui d'une revue spécialisée. L'entrepreneur devra donc en tenir compte lorsqu'il sera en quête d'informations susceptibles d'intéresser un journaliste.

J'ai illustré et simplifié le paysage médiatique actuel dans le tableau ci-dessous.

Type de lectorat

Presse grand public

Presse spécialisée

Supports médiatiques

Radio

TV

Presse écrite

Multimédia

Radio

TV

Presse écrite

Multimédia

+++

+++

+++

+++

+

+

+++

+++

Rythme de parution

Quotidien

Hebdo

Mensuel

Trimestriel

Quotidien

Hebdo

Mensuel

Trimestriel

+++

+++

++

-

+

++

+++

+++

Zone de couverture

Local

Régional

Supra

régional

International

Local

Régional

Supra régional

International

+++

+++

++

+

-

-

+++

+++

Légende:

+++: Forte représentation, ++ Moyenne représentation +Faible représentation - Pas de représentation

Important: ce tableau n'est fondé sur aucune donnée statistique et n'a été dressé qu'à partir d'une expérience personnelle. Il se peut donc qu'il ne reflète pas une réalité quantitative

  • L'entrepreneur devra par conséquent déterminer quels types de publics il veut toucher et choisir les médias en conséquence

En effet, il ne sert à rien d'envoyer tout et n'importe quoi à tout le monde. Et si message de l'entrepreneur peut toucher plusieurs types de médias, il devra l'adapter de manière adéquate.

Par exemple, une entreprise de matériel informatique pourra envoyer un communiqué de presse à un journal grand public, si son produit concerne Madame et Monsieur tout le monde. Elle pourra aussi le faire parvenir à des médias spécialisés dans ce domaine ainsi qu'à des médias économiques pour autant que l'information soit adaptée en fonction de la spécialisation.

En effet, il ne faut pas oublier que le journaliste écrit avant tout pour les lecteurs des médias dans lesquels il travaille. Ainsi, au cours de sa carrière, celui-ci peut être amené à écrire des articles sur le même sujet pour différents supports médiatiques. Il s'efforcera dès lors d'en adapter le contenu en fonction du public cible.

  • Un dossier de presse trop complexe ne sera pas apprécié du journaliste grand public. A l'inverse, un dossier trop simplifié ne retiendra pas l'attention des professionnels de médias spécialisés.

Les règles de base pour informer juste


Le simple citoyen ne connaît guère que les grands quotidiens et autres journaux grand public qu'il peut acheter en kiosk. Mais ce qu'il sait moins, c'est comment sont trouvées les informations qui vont remplir le journal et quels sont les impératifs des journalistes. Ces règles, l'entrepreneur doit les connaître. Nous n'allons révéler ici que la première d'entre elles, qui concerne en particulier les quotidiens grands publics. Les autres feront l'objet de mon prochain article.

Actualité avant tout

  • Les journalistes des quotidiens s’intéressent avant tout à l’actualité du jour. De ce fait, ils en subissent les aléas.

Cela signifie que les rédacteurs en chef peuvent décider jusqu'à la dernière minute de changer la maquette du journal, si un fait divers actuel se présente avant l'heure du bouclage du journal (qui varie selon les quotidiens). Ainsi, un article atemporel, de moindre urgence ou d'intérêt limité pour le lectorat ciblé sera repoussé, voire tout simplement supprimé, s'il ne peut paraître ultérieurement. Donc votre communiqué de presse, s’il ne répond pas à une nécessité, finira à la poubelle, selon les cas.

Sylvie Guggenheim

Fondatrice et coordinatrice

RedaktiPro

© 2015 Sylvie Guggenheim. Tous droits réservés.

Dans un prochain article, nous vous révélerons d'autres règles suivies par les journalistes. Celles-ci vous permettront de mieux déterminer vos objectifs de communication.

Écrire commentaire

Commentaires : 0