Presse: quelles infos communiquer?

Comme nous l'avions montré dans notre article précédent, il n'y a pas qu'un seul type de journalisme. La presse grand public ne cible pas le même lectorat que les revues spécialisées. L'entrepreneur aura donc intérêt à cibler les journaux susceptibles de s'intéresser aux informations qu'il a à transmettre et à les adapter selon les cas.

Nous allons nous pencher sur quelques règles de base pour savoir quelles sont les informations susceptibles d'intéresser un journaliste, en particulier d'un quotidien grand public. Dans notre précédent article, nous avons déjà évoqué la première de ces règles (reprise ci-dessous), en ce qui concerne l'impératif de l'actualité.

Actualité

  • Les journalistes des quotidiens s’intéressent avant tout à l’actualité du jour. De ce fait, ils en subissent les aléas.

Cela signifie que les rédacteurs en chef peuvent décider jusqu'à la dernière minute de changer la maquette du journal si un fait divers actuel et susceptible d'intéresser le lecteur surgit avant la fin du bouclage (qui varie selon les quotidiens). Ainsi, un article atemporel, de moindre urgence ou d'intérêt limité pour le lectorat ciblé sera repoussé, voire tout simplement supprimé, s'il ne peut pas paraître ultérieurement. Donc votre communiqué de presse s’il ne répond pas à une nécessité finira à la poubelle.

 

Loi de la proximité

  • Le journaliste s’intéresse essentiellement aux personnalités, aux activités, aux entreprises et aux événements situés dans la zone de couverture de son média.

Il ne choisira donc de faire paraître une information que si elle entre dans sa zone de couverture.

L’entrepreneur aura dès lors beaucoup plus de chance de voir paraître un article conséquent dans un journal de sa région. Plus la zone de couverture du journal est vaste, plus le papier diminuera en taille. L’article pleine page d’un journal local deviendra au mieux une brève dans un journal régional ou supra régional. 


Nouveautés

  • Le professionnel des médias s’intéresse à ce qui est nouveau, à l’originalité, à la différence.

Lorsque l’entrepreneur voudra se faire connaître, il devra chercher ce qui est véritablement nouveau et ce qui le différencie des autres. Si l’entreprise est nouvelle sur le marché et qu’elle propose des produits inhabituels d'une façon ou d'une autre, elle aura de fortes chances d’intéresser le journaliste. Par contre, pour maintenir ce lien, l’entrepreneur devra faire preuve d’imagination pour retenir son attention.

Prenons l’exemple du lancement d’un nouveau salon d’artisans. La première année, de nombreux journalistes en parleront. Par contre, la seconde année, la présence de nouveaux exposants ne suffira pas à les intéresser. Ceux-ci se contenteront de l’inscrire dans un mémento. En revanche, si l’entrepreneur organise par exemple un atelier innovant au sein de son salon, il pourra le mettre en avant pour susciter davantage l’intérêt du professionnel des médias.

 

S’insérer dans l’actualité

  • Le journaliste sera preneur d’une information qui peut offrir une nouvelle perspective à l’actualité.

L’entrepreneur qui saura rebondir sur l’actualité et proposera une information de qualité à cet égard, aura toutes les chances de se voir remarquer par les journalistes. Il s’agit pour l’entrepreneur de déterminer en quoi, son entreprise ou son regard d’expert dans son domaine peut apporter un plus aux domaines d’actualité.


Thèmes à la mode

  • L’entrepreneur pourrait aussi imaginer proposer une information originale dans un thème à la mode.

Imaginons par exemple qu'une entreprise adopte un comportement écologiquement responsable ou fabrique des produits dans le respect de l'environnement. Le responsable d'une telle société pourrait mettre en avant ses actions spécifiques ou son expérience dans le domaine pour faire parler d'elle.


Créer un événement

  • La création d’un événement particulier, par exemple séminaires, concours, sur une thématique spéciale pourrait aussi être un moyen d’attirer l’attention du journaliste.

La création d’événements demande cependant des ressources que n’ont pas les entreprises qui débutent. Une telle stratégie n’est donc a priori pas à privilégier.

Les règles en ce qui concerne les médias spécialisés ou plutôt visant un lectorat de spécialistes sont plus ou moins les mêmes, à cela près que l’actualité dans ce dernier cas est d’autant moins urgente que le sujet est pointu et relève de longues recherches. Les journalistes de ce type de presse s’intéresseront d’ailleurs d’autant plus à votre regard de spécialiste dans votre domaine. 

 

Ainsi pour réussir à intéresser les journalistes, l’entrepreneur ne doit pas se focaliser uniquement sur son entreprise et ses produits. Il doit être à même de déterminer en quoi son savoir-faire peut être utile au journaliste. Car toute information de qualité, même si elle n’est pas utilisée dans l’immédiat par le professionnel des médias, sera peut-être classée par le journaliste et reprise à un moment ou un autre, dans le cadre d’une enquête par exemple. A ce moment-là, il est fort probable qu’il fasse appel à votre expertise. C’est ainsi que vous construirez votre image et votre réputation peu à peu.

 

Sylvie Guggenheim

Fondatrice et coordinatrice

RedaktiPro

© 2015 Sylvie Guggenheim. Tous droits réservés.

Dans un prochain article, nous examinerons comment fixer les objectifs de la communication.

Écrire commentaire

Commentaires : 0